Ose

À toi, dont les idées fusent et qui brûle de les partager avec le monde. À toi, pleine de bon sens, de joie, de bienveillance, qui fais de ton mieux, à chaque seconde de ta vie.

Je m’adresse à toi qui trépigne de voir les gens briller, se révéler, se libérer, à toi qui souhaites tout le bien du monde à chacun, du plus profond de ton cœur.

Je te parle, toi qui espères voir ceux que tu aimes, et ceux que tu n’aimes pas, enfin trouver la paix et l’harmonie qu’ils recherchent. Toi, dont la lumière inspire le changement, qui rayonnes autant que tu le peux, chaque fois que l’ombre menace de gagner du terrain, chez les tiens ou ailleurs. Toi qui te nourris du bonheur de l’autre.

Je m’adresse à toi, mon amie attentive et concernée, sérieuse et appliquée, quand il s’agit de faire le bien. Toi à qui personne ne couperait les ailes si tu t’autorisais à voler.

©Alpha Channelling
©Alpha Channelling

Pourquoi fais-tu ça ?

Oui, tu vas échouer, tu vas être maladroite, tu vas tomber à côté, oui tu vas hésiter, douter, et sans aucun doute changer de stratégie en cours de route. Tu manqueras de confiance, tu seras mal à l’aise, ton vernis s’écaillera et il te faudra composer avec la vérité.

Certains vont rebrousser chemin, se détourner ou t’ignorer, d’autres n’hésiteront pas à te critiquer, te juger ou t’insulter. Tu vas rencontrer des obstacles, des détracteurs, et tu ne manqueras pas verser ta larme quand ton cœur se serrera.

Tu trouveras toujours quelque chose à redire, quelque chose à parfaire, quelque formation pour compléter ta légitimité. Tu rencontreras toujours mieux que toi, mieux formé, plus sage, moins naïf. Tu auras toujours une excuse pour reporter le moment de voler.

Mais je t’en prie, je t’en supplie, cesse de renoncer.

Ton ombre est la tienne.

Celle des femmes avant toi.

Celle des voix dans ta tête, cris désespérés de celles qui ont renoncé.

Celle de toutes celles que la société, le patriarcat, l’Histoire, a méprisées.

Celle des femmes critiquées par les femmes.

Celle des femmes critiquées par les hommes.

Celle des minorités, des faibles, des moins-que-rien.

Celle d’un inconscient collectif lourd et encombrant.

Celle des croyances limitantes que tu portes et chéris comme des enfants.

Celle des regrets.

Celle de toutes celles qui n’ont jamais osé.

Mais je t’en prie, regarde ce que tu as accompli. Regarde la majesté, la beauté de ton œuvre, de ta vie. Regarde ta force, ta résilience, ton imagination, ta douceur. Regarde ta grandeur.

C’est elle qui fait de l’ombre.

Alpha Channelling
©Alpha Channelling

Le rayon

Il n’a jamais été nécessaire de tout savoir pour en connaître un rayon. Ton expérience du monde est suffisante pour dire que tu existes, que tu as de la valeur, que tu peux te manifester. Le temps fera le reste si tu n’attends pas la fin pour vivre.

Je suis lasse d’écouter tes excuses, de te voir refermer tes ailes chaque fois que tu as peur de faire un courant d’air ou, comme l’albatros, de manquer de grâce. Certains attendent une vie pour se réveiller, et tu as la chance d’avoir les yeux grand ouverts. De grands yeux clairs, vifs et lucides. Fenêtres ouvertes sur l’âme du monde. Qu’attends-tu pour rayonner ?

Sans t’excuser d’exister, sans justifier chacune de tes décisions, sans rendre de comptes à personne, si tu en as envie, alors fonce, vas-y. Ose.

 


Rendez-vous lors des cercles de femmes pour aborder ces thématiques passionnantes autour du féminin ! Ensemble, il est plus facile de rayonner…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s